Marchands de Rêves Prod.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recueil Silenoz - Zerg style !

Aller en bas 
AuteurMessage
Silenoz

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31

MessageSujet: Recueil Silenoz - Zerg style !   Mer 17 Mar 2010 - 0:39

un petit recap de rp zerg

le 1er : un de mes préféré , le theme était simple : Inversé le role Zerg méchant , humain gentil . La première partie traite de l'humain , avec des allusions à peine cacher à L'irl . Écrit par Tobine et Ares . La deuxième est faites par moi-même

http://board.ogame.fr/index.php?page=Thread&threadID=783038

Citation :

Fruit de l’évolution, au même
titre que toute espèce de l’univers, la race humaine a su imposer sa
domination au cours des siècles.. L’Humanité n’a eu de cesse que de se
différencier de l’espèce animale.

Pensant avoir été créée à l’image de
Dieu, elle se croit pure. Ses actes pourtant ne reflètent en aucune
mesure cette pureté. Indiquée depuis la nuit des temps comme
civilisation de droit, l’Humanité s’est permise d’asservir les autres
espèces et même les siens pour affirmer sa suprématie.

L’Homme ne se bat pas pour se nourrir,
survivre ou pour le salut de son Honneur, il se contente d’exterminer
pour se persuader qu’il est le plus puissant, pour s’assurer que rien
ne se mettra en travers de son chemin vers le pouvoir.

Qu’une race se dresse sur son parcours
et il n’a plus qu’une idée la tyranniser ou l’anéantir ! Il a même une
nette préférence pour la deuxième solution. Cela lui permet d’assouvir
ces instincts de tueur et de faire main basse sur toutes les inventions
et ressources de ce peuple.

Il fait de la moralité un des piliers de
sa civilisation mais sait l’oublier lorsqu’il se sent menacer. Il ne
connaît d’autres lois que les siennes, et même celles-ci lorsqu’elles
le menacent, il se permet de les outrepasser.
Ses actes n’ont de cesse que de fluctuer en fonction de ses intérêts personnels.

Il se bat contre la nature toute
entière à la recherche du pouvoir absolu, de la domination totale de
l’univers, de ses lois physiques. Il s’obstine à rechercher
l’immortalité plutôt que de vivre l’instant présent. Il mène une vie
faite de compromis, visant toujours à assouvir ses plaisirs, en in
dissociant le bien du mal. Il mène une vie d’immoralité et de
déshonneur, mais qu’importe, pour lui, seul le pouvoir a de
l’importance.

Il est prêt à tout pour ce qu’il appelle
son bien être, quelque en soit le prix. Les vols, les pillages, tout
cela fait partie de son quotidien. C’est l’essence même de son désir.
Il doit dominer. C’est pour lui une question de survie mentale.

Mais qu’est l’humanité en réalité ? Ni
plus ni moins qu’une branche supplémentaire sur l’arbre florissant de
la vie. Une branche différente des autres néanmoins. L'Homme est la
tare de l'Espèce, une erreur génétique. Un rejet tuant peu à peu
l’arbre jadis robuste et qui s’octroie toutes les ressources
disponibles.

Il refuse l’idée de responsabilité
préférant détourner le regard à la mort d’une ou de toutes les
branches, convaincu qu’il n’y avait d’autre issue possible. A ces yeux,
la race humaine est le sommet de l’évolution, la seule qui doive
survivre.

Citation :
Beaucoup
de choses ont été dites sur la race des Zerg, comme toujours, la
plupart sont l'œuvre des humains, et ne peuvent donc être prises pour
paroles d'évangile.

Comme nous le développions dans le
précédant chapitre, l'Humain a tendance à toujours vouloir dominer. Sa
propre conscience le pousse à toujours dévaloriser son prochain : Dans
l'esprit de l'Humain, le plus fort, c'est lui.

Aussi se gargarise-t-il de traiter la
race Zerg comme inférieure à elle, de croire qu'une simple bombe
d'insecticide en viendra à bout, de penser pouvoir les écraser d'un
revers de botte. Ce ne sont que des clichés mais au final, ils
reflètent bien la mentalité humaine.

Balayons ensemble d'un grand coup de main tous les on-dit sur les Zerg :

Le Zerg, contrairement à l'humain, ne tue pas pour le plaisir, il
n'éprouve aucune jalousie. Son seul but est de remplir le rôle que
L'Overmind lui a dicté.

Le Zerg ne recherche pas la puissance ou la gloire, rien que le fait de dire le Zerg est une insulte à la nuée.
Le Zerg en tant qu'individu n'existe pas dans son sens premier : il est
indissociable du reste de son espèce et tous, ensemble, tendent à
atteindre un but commun. Le but pour lequel cette race a été créée par
les Xel'naga il y a maintenant longtemps.

Je vous vois tout de suite dire, but commun : la destruction, détruire... voila encore des clichés d'humains...
Le but de la race Zerg est de tendre à la perfection en assimilant les races qui en valent la peine, pour créer La Race.
Chaque espèce est analysée par l'entité qu'est la ruche et plusieurs choix s'offrent ensuite :

L'assimilation, l'espèce fusionne avec
dans le malting pot Zerg, où elle acquiert l'ensemble des talents
génétiques de la nuée et où ses talents propres sont révélés (il n'est
pas rare que des talents latents soient présents dans les gènes de ces
espèces mais qu'elles n'en soupçonnent même pas l'existence) puis
sublimés, améliorant ainsi la nuée entière.

Le dédain, l'espèce ne présente aucun
intérêt génétique pour les nuées, mais ne présente également aucun
risque pour celle ci. Ce genre de races servent souvent de nourriture
pour la nuée, dans la nature, nous appelons ça, la chaîne alimentaire.
Mais jamais une nuée Zerg ne s'amusera à la détruire pour le plaisir ou
à la réduire en esclavage, là n'est pas la nature de l'essaim, plus
celle de l'homme.

La destruction, certaines espèces sont des fléaux pour l'univers, ils en pompent l'énergie vitale...
Leur soif de pouvoir est telle que la présence de Zerg dans un même
secteur mène à coup sur à la guerre, ces races ne supportent pas de
voir une puissance qu'inconsciemment ils savent plus grande, face à
eux, c'est, en quelque sortent, une insulte à leur grandeur.

Alors que L'humanité avait été jugée au
premier abord intéressante à assimiler, aujourd'hui, elle est
cataloguée comme espèce la plus dangereuse de l'univers par l'Overmind,
chaque nuée a donc ordre d'exterminer toute colonie humaine à portée.
Sûrement qu'il en va de la survie même de l'univers.


Citation :
Apprenez
à ouvrir les yeux sur le monde, à le regarder... à le comprendre.
Apprenez à développer votre pensée propre et à ne pas croire simplement
ce que l'on vous dit.


L'ennemi n'est pas forcément celui que l'on croit...


Dernière édition par Silenoz le Mer 17 Mar 2010 - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silenoz

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Recueil Silenoz - Zerg style !   Mer 17 Mar 2010 - 0:46

rp de moi reprenant les grand classique , avec une petite touche Alien 2

http://board.ogame.fr/index.php?page=Thread&threadID=794986

Commandant, Nous sommes en vue de Valerian !

Un frisson parcouru
l'ensemble du Vaisseau d'exploration. Ils étaient enfin en vu de
l'objectif, du but de leurs mission. Valerian la splendide comme elle
étaient surnommée, Valerian la belle, Valerian la majestueuse, capitale
défunte de la fédération des planètes il y a de ça très longtemps, se
dressait enfin à eux. Inanimé, morte, l'équipage avait bien du mal à
imaginer sur se même monde, des siècles avant, une capitale
florissante, vivante et d'une incroyable beauté.


Suivez le plan de mission, débarquement zone B, et au pas de course !

Le vaisseau atterrit rapidement sur
une passerelle adjacente à l'ancien siège du conseil des planètes
unies. Le sas s'ouvrit vite et les premiers marines débarquèrent,
scrutant fébrilement l'immensité de ce qui les entourait.


Passerelle sécurisée ! Kowalsky ! Smith ! En avant !

Les 2 militaires foncèrent sur la porte au bout de la piste avec leurs matériel de piratage.

Code déverrouillé, go go go !

La porte s’effaça
lentement, trop lentement au goût des soldats. Ils pénétrèrent dans le
bâtiment, tous leurs sens aux aguets. Rien ne bougeait. Tout était
calme, abandonné.
Une matière visqueuse, faite en grande partie de débris en
décomposition, s’étalait sur les murs et le marbre de l’entrée. Elle
collait aux pieds des deux militaires. Les Auspex des deux hommes
sondaient les abords du grand hall d’entrer. Définitivement tout été
totalement calme et dénué de tout mouvement, de toute forme vivante.


Alors les enfants, vous aimez notre nouvelle colonie de vacance ?

Le commandant For_Ever rentra à son
tour dans l'immense pièce, suivit du reste de ses hommes. Cela faisait
bien longtemps que le vieux marine n'avait plus goûté à l'adrénaline de
ses opérations spéciales, proche de la retraite, il se contentait le
plus souvent de paperasse dans un bureau livide du nouveau centre de
commandant des Planètes unies. Un concours de circonstance l'avait
désigné comme le plus apte au commandement de cette mission et il avait
bien l'intention de la mener à bien avant de raccrocher définitivement
les rangers.


Hunter et son escouade,
exploration de l'aile est ! Johns et ses hommes : aile ouest ! Williams
restaurez le courant ! Buchanan les communications ! Je veux que tout
soit prêt dans une heure, briefing dans 1h15 dans le bureau de l'ancien
chancelier. On ne chaume pas allez !


Sans un bruit, le peloton
se divisa selon les ordres de leur supérieur tandis que For_Ever se
dirigea tranquillement vers le précité bureau. Cette mission, il ne la
sentait pas. C'était trop calme, trop parfait pour être réel : pas de
corps, pas de traces de combats, juste cette immonde bave visqueuse et
collante.


Nous sommes attaqués, je répèteee... aahh ...

D'un bond For-Ever se ressaisit,
son instinct ne l'avait à nouveau pas trompé. Il dégaina son vieux
fusil d'assaut et baissa la visière de son casque.


J'en ai marre d'avoir toujours
raison ... A toute les unités retraite dans le bureau du chancelier ,
vaisseau préparation pour évacuation immédiate, je répète !


Des quatre coins de la
base résonnaient les tirs de fusils et de lance-flammes, auquel
répondaient les cris d'agonies des soldats se faisant transpercer de
toute part. Les Marines survivants se regroupèrent vite dans la pièce
autour de leur chef et montèrent rapidement des barricades. Les Auspex
saturaient de mouvement tout autour de la pièce. Tous se savaient déjà
perdu.


Bon, on décolle quand là ? Vous vous traînez les pilotes !

La porte commençait à céder, les murs à
être défoncés. Le Vétéran regarda fixement ses hommes un par un, il
voyait l'horreur dans leurs visage, il sentait la peur dans leurs bras
tremblants. Il ouvrit sur la gauche de son armure une petite poche et y
sortie une unique cigarette, sèche et complètement froissée, de son
autre main il sortie un vieux briquet qui semblait ne pas avoir servit
depuis 50ans.


Celle la, je me l'étais réservé pour l'occasion.

La porte vola en éclat, de partout jaillirent des créatures... Le reste appartient à la légende du Commandant For_Ever
Revenir en haut Aller en bas
Silenoz

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Recueil Silenoz - Zerg style !   Mer 17 Mar 2010 - 0:52

toujours un rp de moi , comment faire sortir un zerg de sa retraite ?

http://board.ogame.fr/index.php?page=Thread&threadID=927358

Recoin
de la ruche, au milieu d'une odeur de nourriture avariée et du son d'un
téléviseur couvert par de monstrueux ronflements, gisait inanimé (
endormi quoi ) le cerebrate Kazormyr .

Cela faisait maintenant deux
mois à nouveau que le grand guerrier ( ex? ) n'avait plus donner signe
de vie et les autres membres imminents de la zerg commençaient à se
demander si il n'était pas mort étouffé dans son vomi ou autre mort
atroce similaire. Inquiète ,Tobine , certainement la plus proche du
cerebrate s'était enfin décidée à partir à sa recherche . Suivant les
indications vagues de son ami ( je vais me pioté ) et son bon sens (
suivre les odeurs de bouffe et d'alcool ) la fluette demoiselle, dont
la transformation zerg n'avait que sublimer sa beauté originelle, n'eut
pas besoin de trop de temps pour retrouver le vieux zerg décrépi .

- ZzzZZzzzz ZZZzzzZzzz

Oh , elle était bien belle la
terreur de la nuée Zerg , affalé là sur son canapé devant sa télé
entouré de monticules de canettes et de bouteilles d'alcool en tout
genre, je parle même pas des restes de bouffe et des cartons de pizza
que le cerebrate se faisait livré par zergling tellement il avait la
flemme de se lever et d'aller chasser l' humain frais et viril. Quelle
décadence , quelle fin pitoyable pour celui qui il y a encore peu,
était une des plus grosses menaces de l'univers .
Emplie de courage
( et d'une pointe d'inconscience ), La Zerg se tenta à un reveil
en/avec douceur .Elle le connaissait par cœur et savait parfaitement
comment le prendre . Susurrant délicatement ses mets favoris , elle vit
le cerebrate ronronner ,puis frémir , puis trembler pour finalement se
réveiller en sursaut .

- J'ai faim !

- Euh ... en fait :/

Il survient alors une
situation plus que cocasse qui vit Tobine expliquer à Kazo qu'en fait,
elle n'avait rien à lui offrir de culinaire mais que l'objet de son
réveil était plutôt pour solliciter sa présence à la grande aiguille ,
de sorte que le cerebrate reprenne la tête de ses nuées pour guider
l'essaim vers la victoire . Effaré, le zerg balbutia qu'il était trop
vieux , qu'il était à la retraite et qu'il fallait se démarder sans
lui, que son seul plaisir était de regarder des documentaires sur Arte
en vidant paquets de chips et canettes de bières.

- Mais regarde toi, t'es
devenu tellement gras que tu sors plus de ton fauteuil ... Où est le
jeune zerg svelte et beau qui faisait des ravages autant sur les champs
de bataille que dans le cœur des zerglinettes ? Où est le Kazormyr que
j'aime ? Tu me manques...

Tout penaud, à la limite de la larme, le cerebrate accepta de remonter.
Car quoi que vous en pensiez , c'est beau un Zerg qui pleure.

- Oh mais voilà l'ancêtre !

- Papy est de retour

- Le fossile bouge encore ! Oo

- Mais allez tous vous faire voir chez les geeks

- Papy, arrête, tu vas faire une crise cardiaque !

C'est qu'ils l'aimaient quand
même leur cerebrate sénile, un peu comme les enfants aiment Père
Castor, celui-ci à une époque, avait toujours une histoire à raconter à
ses petits zerglings . Le Zerg cramoisi était une légende dans la
ruche, mais beaucoup ne l'avait jamais vu combattre aussi certains
pensaient que les récits de ses exploits étaient très exagérés, voir
carrément inventés.
L'atmosphère se figea d'un coup quand le
doyen évoqua la guerre en cours, plus aucun zerg n'eut envie de rire,
ce qui ne manqua pas de provoquer des railleries de la part de kazo,
comme quoi de son temps, les guerres ont les pétés en deux jours , et
patati et patata ...

- Genre tas de gras, Si t'es si fort, montre nous quoi :/

- Ah oui ?

Un long silence parcouru la
grande aiguille. L'oeil du cerebrate se mit à briller comme cela
n'avait pas été le cas depuis fort longtemps. Une odeur de sang emplit
la piece... Oui, sa soif de destruction était en train de ressurgir
Oui, encore une fois, des humains périraient de sa main cette nuit...

- Ce soir , vous verrez ...
Revenir en haut Aller en bas
Silenoz

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Recueil Silenoz - Zerg style !   Mer 17 Mar 2010 - 0:55

Un rp que j'apprecie tout particulièrement . Œuvre de Suisayga .

http://board.ogame.fr/index.php?page=Thread&threadID=932944

"Un grognement sourd. Un souffle haletant.
Cela ressemblait à un jeu, terrible et cruel, dont la seule récompense serait de garder la vie.
Une poursuite sans merci, sans issue. L'un d'entre eux allait mourir.
Qui allait donc courir le plus vite? Qui serait le plus malin? Le plus
perspicace? Qui, dans sa fureur ou sa terreur, parviendrait à atteindre
son but?
Lutte inégale.
Les sens de la créature avaient beau être dupés par les émanations
toxiques provenant des marécages, elle n'en demeurait pas moins
puissante. Animée par un seul désir, elle progressait vite, empruntant
les chemins les plus rapides, repérant à l'avance les zones de terre
solide. Elle voulait terminer son carnage.
Tuer.
Avant d'être tuée.
La bête se glissa entre les roseaux, huma à nouveau la délicieuse odeur
de sang frais qui avait tant de fois chatouillé ses narines.
Il n'était plus très loin.Elle l'entendait respirer.
Ce souffle rauque, ces empreintes irrégulières, tout indiquait qu'il allait bientôt être exténué.
La créature accéléra le pas, suivant la piste.
Elle le trouva.
L'humain s'était finalement arrêté. Adossé à un rocher grisaillant, il pleurait.
Inutile.
Le zerg leva ses griffes tranchantes au-dessus de sa tête. Sa mâchoire
démesurée s'entrouvrit dans un rictus malsain, laissant entrevoir deux
rangées de dents meurtrières, brillantes de salive jaunâtre.
L'enfant ferma les yeux, se mordit la lèvre inférieure afin de ne pas crier.
Sanglante destinée... "
Revenir en haut Aller en bas
Silenoz

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Recueil Silenoz - Zerg style !   Mer 17 Mar 2010 - 1:04



Dans l’Univers, l’Univers 33
Le Zerg recycle la nuit
Quand les hommes tranquilles dorment
Le Zerg recycle la nuit

Tout est mort dans son sillage
Le Zerg recycle la nuit
Que de rage, que de carnage
Le Zerg recycle la nuit

L'indomptable, le redoutable
Le Zerg recycle la nuit
Viens humain, j’ai toujours faim
Le Zerg recycle la nuit

Dans l’Univers, l’Univers 33
Le Zerg recycle la nuit

Dans l’Univers, l’Univers 33
Le Zerg recycle la nuit


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recueil Silenoz - Zerg style !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recueil Silenoz - Zerg style !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Art] Kit de Création du style MNOLG
» Pour une interface Symbaloo Style
» [MOC] Un nouveau style d'Exo-Toa
» [Fan-Art] Kit de Création style Avatar et Animation
» petit recueil d'impasses et de chemins tordus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté de RPistes :: LA CITADELLE NOIRE :: La Bibliothèque Rouge-
Sauter vers: