Marchands de Rêves Prod.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Surréalisme

Aller en bas 
AuteurMessage
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:17




Sur une grande planète bleue, dans une galaxie enfouie au creux de l’univers, un jeune et fougueux Empereur résidait. A la tête d’une véritable puissance guerrière et minière, il avait un sens de la stratégie inné et une méthode de gestion économique ayant fait ces preuves. Ce Seigneur répondait au nom de Maggie. Il était assez grand, avait de beaux yeux gris-vert que ces cheveux châtains camouflaient partiellement.

Maggie s’endormit cette nuit là avec une étrange sensation. Le sommeil venant tant bien que mal, il plongea dans des rêves obscurs… Dans ses songes, entres des images floues apparaissaient un visage féminin, aux beaux yeux verts.

A des centaines de milliers de kilomètres de là, une jeune fille blonde, aux cheveux courts, de taille moyenne avec de beaux yeux verts et qui répondait au nom de Mina, se réveilla en sursaut, les mains moites et le front baignant de sueur. Elle sortait d’un étrange songe où le visage d’un jeune adulte inconnu lui revenait sans cesse.

Elle sortit de son lit, et établit de sauvages plans de guerre, pour lui faire évacuer sa crainte du futur qu’elle ressentait sans cesse. Elle envoyait des missives par le biais de petits vaisseaux ultra-rapides à d’autres Empereurs, comme elle. Ensemble, ils formaient une alliance de fins stratèges et de puissants mineurs.

Quand Maggie se leva, la première chose à laquelle il pensa fut cette étrange demoiselle qu’il avait aperçue dans ses rêves. Les théories affirmaient que l’on ne rêvait que des choses que l’on avait déjà vues ou vécues dans son existence. Or il pouvait être sur de ne jamais avoir vu ce visage, car jamais il n’aurait pu oublier la courbe si singulière de ses traits…

Alors le jeune homme établit des recherches dans la vieille section prévue à cet effet. Après de longues heures d’explorations dans les données énormes que contenaient les bases, il trouva ce qu’il recherchait. Une explication.
Selon un grand chercheur, les rêves étaient des sortes de portes dans l’espace temps qui permettaient de voyager où l’on voulait, à condition de l’avoir déjà visité. Cependant, une connexion très rare pouvait subvenir entre deux personnes. Il était possible en effet, que deux âmes soient unies et que leur moyen de communication se fasse par le rêve.

Mina s’endormit cette nuit là avec quelques appréhensions. La peur de refaire le même rêve que la nuit précédente la hantait depuis le matin. Au bout de longues heures d’attente, ses paupières devinrent si lourdes qu’il lui fut impossible de les maintenir ouvertes, ne serait ce qu’un instant. Le temps fit son œuvre et bientôt, le sommeil s’empara d’elle.

Et cette fois ci, à nouveau, le rêve revint illuminer sa nuit. A nouveau les images floues entrecoupées du visage de Maggie réapparurent. Mais dans ce rêve, quelque chose de nouveau se produisit. Ils réussirent à communiquer…

A suivre

____________________________________________________________________________________________________




Dernière édition par B3nito le Lun 27 Juin 2011 - 9:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:18



Le cerveau humain est hallucinant. Il parait que les humains n’utilisent que 10% de leurs capacités, voire 15% pour les plus intelligents d’entre nous. Il parait que les pensées humaines peuvent avoir des effets sur l’environnement. Ainsi, un cerveau parfaitement bien utilisé pourrait modifier simplement l’environnement, les génotypes, les formes, les cellules etc.

Une partie du cerveau se nomme le subconscient. Il enregistre un nombre incroyable de données, sans que l’humain ne s’en aperçoive. Le seul moyen de connaître ses données… c’est le rêve.

Mina referma le livre d’un coup sec, soulevant par ce geste un petit nuage de poussière. Elle repensa aux dires du jeune homme de ses rêves, qui lui avait dit la même chose que le contenu du livre. Ils s’étaient forcément déjà vus. Et cette information était enfouie sous une tonne de rapport de combat, de coordonnées, de souvenirs d’enfances en tout genre…

Elle avait effectué un énorme travail mental, prenant beaucoup sur elle, méditant de longues heures, mais rien n’y fit, elle ne parvenait pas à se souvenir de leur éventuelle rencontre.

A une importance distance de là Maggie tentait d’imaginer une machine pouvant soutirer de son cerveau toutes les informations placées dans chaque recoin de son cerveau. Ses meilleurs ingénieurs travaillaient avec lui, depuis une demi-journée, mais ils n’avaient pas l’ombre d’un croquis, pas l’ombre d’une esquisse. Le néant total.

La voix douce et mélodieuse de l’illustre stratège blonde résonnait dans sa tête. Les quelques mots qu’ils avaient échangés n’étaient que pur bonheur pour eux deux. Quand vint la nuit, son cœur cogna dans sa poitrine, tant il était pressé de s’endormir pour pouvoir espérer rétablir le contact.

Cependant, Maggie était effrayé à l’idée de vivre chaque fois cette expérience, cette excitation qui lui brouillait les idées, le rendant de plus en plus fatigué. Il secoua la tête. La fatigue était une faiblesse. Et comme toute faiblesse, elle pouvait être vaincue.

Mina s’allongea dans son grand lit. Elle pensait aux écrits qu’elle avait lu toute la journée.

Quand soudain, tout s’éclaira…

A suivre


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:18



Il existe dans chaque recoin de l’univers d’immenses émetteurs-récepteurs qui permettent de transférer immédiatement un quelconque objet. Si on s’appuyait sur la théorie qui affirme que les pensées sont des objets, on en arrivait à conclure que les deux protagonistes sont des portes liées entre eux, qu’ils sont des émetteurs-récepteurs.
Mina avait fait part de cette théorie à Maggie. Il était étrange de communiquer par les rêves, il suffisait de penser ce qu’on voulait dire pour que l’autre l’entende. De plus, parler à un inconnu qui lui hantait ses nuits n’était pas chose aisée pour la jeune demoiselle.

Maggie avait alors proposé une rencontre, en vrai. En effet, le mystère dans le quel ils étaient tout deux plongés leur forçait à une rencontre. Il était prêt à effectuer la distance considérable qui les séparait tout les deux. Mina avait accepté, bien entendu, afin de mieux connaître le jeune homme. Elle espérait que le voir en chair et en os lui permette de se souvenir de leur rencontre possible.
Un petit vaisseau moderne s’envola de la grande planète bleue pour parcourir les milliers de kilomètres séparant les deux jeunes gens.

De son côté, Mina se hâtait de préparer son palais convenablement afin de faire forte impression à l’Empereur qui hantait ses nuits. Ou les illuminait, elle ne savait pas vraiment.

Maggie avait déjà parcouru la moitié de la distance quand tout à coup, les voyants d’urgence s’allumèrent. Le pilote sursauta, observa les alentours à l’aide du radar, pour détecter une myriade de vaisseaux hostiles s’approchant à vive allure de son cockpit. Il enclencha la vitesse supérieure, espérant les semer avant que sa réserve en carburant ne s’épuise.
Une escadrille de vaisseaux plus frêles mais beaucoup plus rapide se détacha de l’armada pour se lancer à la poursuite de notre héros.

Ils entourèrent bientôt Maggie. Le combat commença, l’expérience de l’Empereur leur donna du fil à retordre. Il avait déjà abattu cinq de ses assaillants, et s’apprêtait à en détruire un sixième quand les tirs des quatre autres se concentrèrent sur lui. Le vaisseau de Maggie explosa.

L’armée de l'ordre de mission Seek and Destroy retourna sur sa planète d’origine…

A suivre



Maggie ouvrit un œil. Une énorme lumière blanche vint attaquer sa rétine, lui arrachant un grognement. Prudemment, il retenta de soulever ses paupières. Peu à peu, les alentours se précisèrent. On ressentait donc cela quand on était mort. Un énorme mal de crâne et une immense difficulté à observer les alentours.

Une voix résonna soudainement, retentissant à l’intérieur de sa tête. Cette voix qui s’adressait à lui ne lui était pas du tout familière. Les mots prononçaient lui étaient totalement étranger. Etait ce l’effet de la mort ? Ou alors…

Quand ses yeux s’habituèrent enfin à la lumière il distingua enfin le visage de son interlocutrice. S’il n’était pas trop faible pour hurler, il l’aurait certainement fait à s’époumoner. Car devant lui, ce n’était ni un animal, ni un humain… C’était un peu des deux.

Loin, très loin de là, Mina se faisait un sang d’encre. Elle en était presque à la tentative de suicide. Bientôt un mois qu’elle n’avait plus eu aucune connexion avec Maggie. Elle le croyait mort, ce n’était pas normal. Pire, elle s’apercevait qu’il lui manquait. Cet homme qu’elle n’avait jamais vu en chair et en os avait un pouvoir incroyable sur elle. Elle qui avait vécu tant de combats, de souffrance, elle n’arrivait pas à résister au pouvoir de Maggie, ce pouvoir dot il n’avait pas conscience. « La plus grande guerre que l’on doit mener, c’est celle contre son cœur » disait le Grand Livre.

Maggie ne comprenait rien à rien. Ce n’était pas le langage incompréhensible de la… du… de son hôte qui lui permettait de comprendre comment il avait pu arriver dans cet endroit. Son regard se perdit sur le calendrier qui pendait dans le fond de la vaste pièce richement décorée. Il sursauta. Cela faisait un mois qu’il était dans un coma profond !

Il tenta de faire comprendre à la « chose » qui l’hébergeait ce qu’il désirait… des somnifères. Son hôte était bipède comme des humains, mais possédait des yeux d’aigle, une queue de cheval, un nez fin et long, et des oreilles d’Elfe. Ce melting pot était étrange, et Maggie se demandait si sa race était vraiment ainsi, ou s’il s’agissait d’un hybride. Il ne parvint finalement pas à se faire comprendre, et il du ronger son frein jusqu’à la tombée de la nuit. Il essaya une multitude de technique pour s’endormir, mais il dut patienter jusqu’au milieu de la face obscure de la journée pour y parvenir.

Il entra immédiatement en communication avec Mina. Une Mina en larmes.
Pas des larmes de joie de le retrouver, ni des larmes de tristesse. Mais des larmes de douleur. Le chef de l’expédition Seek & Destroy en était bien conscient, que pour elle, cette journée n’avait pas été de tout repos…


Ling était une jeune humaine aux yeux bridés d’un peu plus de vingt ans. Elle était la commandante de la section Seek & Destroy. Cette section spéciale est une unité d’élite formée pour repérer et éradiquer les portes émettrices & réceptrices, et ce depuis plus d’un millénaire. Selon les hauts dirigeants de la section, les portes étaient malsaines et pourraient permettre l’invasion de l’univers par des créatures somptueuses emprisonnées dans un monde parallèle par les humains. Selon les Livres de la Connaissance Mystérieuse, encyclopédies des phénomènes s’opposant à la science et cachées par la section Seek & Destroy, il y a des lustres de cela, les humains cohabitaient avec d’autres de leurs congénères. Cependant, leurs semblables ne pouvaient faire le mal, ils étaient une forte minorité qui fut les représentants du Bien.

Ainsi, la section Seek & Destroy était une unité ultra conservatrice qui voulait pervertir le monde de leur cruauté. Sans que l’univers entier s’en aperçoive, il était dirigé par cette élite. Seuls les bienfaiteurs chassés autrefois pourrait stopper la multitude de douleurs, de crimes en tout genres, etc. Et seuls les portes leur permettaient un accès. D’où le désir pour l’unité de les éradiquer.

Cependant, une porte ne fonctionne qu’avec un émetteur et un récepteur. Ils crurent éliminer l’un des composants en abattant Maggie. Mais ils ignoraient la véritable nature de l’homme. Ils décidèrent donc de s’en prendre à Mina.
La nuit venue, Ling infiltra un commando dans les appartements privés de la demoiselle. Ils l’enlevèrent et l’enfermèrent dans une salle de leur QG. Puis, ils l’attachèrent et la tortura durant de longues heures afin de lui soutirer des informations sur Maggie, qui représentait une véritable menace à lui tout seul.

Une machine était connectée à son cerveau, et toutes ses pensées étaient ainsi analysées. Quand la nuit vint, Ling lui infiltra un puissant somnifère. Mina était dans un triste état. Des boursouflures étaient visibles partout sur son dos, là où la lanière de cuir de Ling l’avait frappé à de nombreuses reprises. Ses vêtements, d’habitude si élégants, étaient déchirés en divers endroits, ses cheveux blonds étaient tout ébouriffé, et de longues traces que des larmes de sang et de douleur ont causées, étaient creusés dans ses joues pales.

Quand elle entra en communication avec Maggie, les larmes reparurent de nouveau. Elle voulut lui expliquer toute son histoire, mais les mises en garde de Ling a son sujet la dissuada rapidement. Maggie lui expliqua qu’il avait ouvert dans l’urgence de la situation une sorte de faille spatio-temporelle aléatoire qui l’avait amené sur une planète dénommée Néoxis. Il était tellement absorbé dans son récit qu’il ne remarqua que quelques temps plus tard l’état physique de Mina et sa modulation de comportement depuis leur dernière rencontre télépathique.

Quand il lui demanda d’un air inquiet ce qu’il se passait, Ling frappa sauvagement les traces du martyr de Mina, la tirant instantanément du semi-sommeil dans lequel elle était plongée. Maggie comprit alors que quelque chose de terrible lui était arrivé. Il eut le sentiment qu’il était temps pour lui de quitter rapidement la planète. Cependant, Seek & Destroy était partout dans tout l’univers.

Et il le comprit quand il sentit un courant électrique le traversait du sommet de son crâne jusqu’à la pointe de ses orteils. Le chef de la sous section située sur Néoxis sourit, en se disant que le tazer était tout de même bien pratique.


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:20


Maggie se réveilla en sursaut. Tout du moins, il fut forcé à sortir de sa plongée dans le trou noir de la perdition, causée par le choc dû au tazer. La première chose que son regard rencontra fut le regard perçant de Ling. Prudente, elle se tenait à une distance respectable de lui. Cependant, elle prit la parole, regardant avec un certain dégoût l’homme attaché sur la chaise :

« - Je ne pensais pas que ce serait si facile… Tu es d’une naïveté extrême. Certes, tu as du prendre conscience que tu n’es pas un humain normal. Tu es doté d’une puissance incroyable. Tu es capable de créer des failles spatio-temporelles, ce qui t’a permis de t’échapper lors de notre première rencontre. »

Voyant les yeux ronds de son détenu, Ling s’expliqua :

« - Oui, c’est moi qui ai abattu ton chasseur. Cependant, nous n’avons pas trouvé ton corps dérivant dans l’espace. On en a ainsi conclu que tu étais vivant. La seule solution était de s’en prendre à Mina pour te retrouver. Tu es une grande menace, Maggie. Mais à présent tu ne l’es plus… »


La geôlière tourna les talons, verrouillant la lourde porte de la cellule où Maggie était contraint de résider. Ce dernier observa la disposition de sa piètre habitation. Pas de fenêtre, un simple néon grésillant en fin de vie pour éclairage, la cellule était ronde. Et une télévision. Un modèle assez vieux, qui montrait les images de la vidéosurveillance d’une autre geôle. Contre le mur, une jeune femme totalement à bout de forces. Ses bras rouges des coups reçus étaient retenus par des chaines, son visage pendait mollement, souillé de larmes et de sang. Ses cheveux blonds étaient maculés de saleté.

A cette vision, Maggie tenta de détruire ses liens. Il remua grandement, sans aucune retenue discrétion, mais rien n’y fit, il était condamné. Haletant, il tenta de réfléchir. Quand il avait créé pour la première fois la faille spatio-temporelle qu’avait il ressenti ? De la peur, l’adrénaline palpitant dans ses veines, mais aussi… le désarroi à l’idée de ne jamais revoir Mina.

Le fait d’évoquer à nouveau dans ses pensées la jeune demoiselle, la voir ainsi, misérable dans son trou le fit trembler de rage. Et soudainement, il ressentit comme quand il fuyait les chasseurs de la section Seek & Destroy. La faille tant espérée se forma quand soudain…



A suivre




____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:21




… Des éclairs en tout genre jaillirent de toute part, atteignant Maggie de plein fouet. Sous l’impact des chocs électriques, il ne parvint pas à poursuivre la création de la faille, qui se résorba progressivement. A l’instant même où la fameuse porte spatio-temporelle s’éteignit, le déluge électrique cessa, laissant sur place un Maggie haletant.

Le soir même, Maggie tenta d’établir un contact mental à travers ses rêves. Mais étrangement, il ne parvenait pas à envoyer la moindre pensée à Mina. C’est à ce moment qu’il comprit que la cellule était faite d’une cloison spécifique qui bloquait les ondes humaines et qui semblait détecter chaque utilisation de failles.

Durant les jours qui suivirent, le prisonnier passa son temps à retenter l’ouverture de failles, en vain, à répondre aux interrogatoires de Ling visant à le déstabiliser ainsi qu’à la dégradation de la santé de Mina. Jour après jour, la jeune femme paraissait plus faible, ce qui plongeait Maggie dans une rage sans nom.

A présent, cela faisait deux jours que Maggie était sur cette chaise, qu’il n’avait ni manger, ni bu. La faiblesse commençait à se faire sentir, mais il ne pouvait pas abandonner. Il persévérait dans son désir de liberté, innovant chaque jour, en vain. Quant à Mina, elle continuait à lutter pour sa survie, mais ses ultimes ressources n’étaient pas inépuisables. Et ce moment arriva bien assez tôt. Le lendemain, quand Maggie fut tiré de son semi-sommeil, il vit la femme blonde les yeux clos, la bouche entrouverte, en compagnie de Ling qui tentait de la réveiller brutalement, sans succès.
Le détenu hurla, se débattant vivement. Il serra les poings, ses ongles rentrant dans ses paumes.

Il fit appel à toute la puissance qui lui restait, à toute la rage qui le soutenait et à toute la haine qui lui donnait espoir. Dans un cri, un rayon lumineux d’une intensité hors norme sortit de son corps, inondant le lieu de détention et irradiant tout les systèmes électriques divers présents. Dans son accès de colère, il réussit à briser ses liens.
Se levant prudemment, il fit un pas avant de tomber lourdement sur le sol. Ses jambes ankylosées ne lui obéissaient plus. Il passa les minutes suivantes à tenter de se familiariser à nouveau avec ses membres. Son incommensurable volonté aidant, il reprit peu à peu le contrôle normal. Se dirigeant vers la lourde porte de fer, il l’ouvrit simplement.

L’éradication des systèmes électriques avait désactivé le verrou électromagnétique.
S’engouffrant dans les divers couloirs, évitant les membres de la section d’élite Seek & Destroy et se fiant à son instinct, il arriva rapidement devant la cellule de Mina. Cependant, il ne voulait pas rater sa seule chance de réussir. Il n’avait pas d’armes, il ne pourrait pas se défendre si on le menaçait. C’est uniquement tapi dans un coin sombre à la recherche d’un endroit où se procurait une arme qu’il réalisa que l’arme… C’était lui.

Les yeux remplis de témérité, il ouvrit violemment la porte de la cellule à l’extrémité du corridor obscur. Et se raidit de stupeur…


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:21



Voir la réalité en face est une toute autre épreuve que de la connaître indirectement. Quand on voit objectivement, on réalise vite les conséquences d’un certain acte. En l’occurrence, la différence entre la vision de la Mina dévastée qu’il connaissait via enregistrement et celle qu’il avait sous les yeux le frappa à une intensité qui le fit trembler. Son cœur ne battait que faiblement, sa respiration irrégulière était accentuée d’un sifflement rauque.

Au moment même où Maggie était entré en trombe, Ling avait réagi vivement. La surprise passée, elle ordonna à ses sbires d’attaquer l’homme à peine sorti de captivité. S’aplatissant sur le mur du couloir afin d’éviter les rayons électriques lancés par les fusils de la section Seek & Destroy, il se rappela qu’il devrait combattre que escouade d’une dizaine de soldats, et qui étaient réputé comme étant les meilleurs de tout l’univers. Seul, il n’avait aucune chance. Mais il ne l’était pas. Sa détermination le faisait vivre et l’emmenait au delà de ses limites.

Dans un cri sauvage, il se rua à l’intérieur de la cellule afin de livrer le combat déterminant pour la vie de la compagne de ses rêves. Se jetant sur le premier soldat, il lui asséna un coup de poing au visage. L’attaque soudaine, rapide, avait surpris l’homme. Il ne s'était pas écoulé une seconde que deux autres sbires étaient la cible d’un fort courant électrique émanant de l’homme qu’ils sous estimaient encore quelques jours auparavant. Maggie avait profité de l’effet de surprise pour subtiliser l’arme de son ennemi qu’il avait assommé grâce au coup porté en plein visage.

Esquivant vivement le rayon d’un autre garde, il essaya de lui porter de violents coups mais l’homme expérimenté les évita avec une déconcertante facilité. Au moment où il voulut répliquer, Maggie sauta sur la table à côté de Mina, où nombre d’outils ayant servi à la torture physique et psychologique étaient soigneusement disposés, et s’empara d’une espèce de longue dague qu’il planta dans le bras de son assaillant qui répliquait aux attaques premières du combattant de fortune.

Maniant la fine lame d’argent avec grâce, Maggie menaça un de ses opposants directs. Piqué au vif, ce dernier sortit un couteau à double tranchant. Une lutte endiablée se créa. Croyant avoir trouvé un point faible dans le flan gauche de son ennemi, notre héros entrepris une longue série d’attaques appuyées à ce niveau.

Hélas, il se trompait lourdement. Le membre de la faction d’élite feinta, esquivant une attaque puissante, et enfonça sa lame dans le côté de Maggie, lui arrachant un cri de douleur. Croyant qu’il ne lui resterait qu’à l’achever, l’homme leva son couteau pour l’enfoncer dans le cœur de Maggie. Vivement, il se retourna et enfonça la lame dans l’œil de l’homme, qui expira dans une terrible agonie.

La chemise en lambeaux de Maggie devenait rouge sang à mesure que le liquide vermeil s’écoulait de la coupure, longue d’au moins sept centimètres et qui saignait abondamment. Le voyant haletant, les cinq derniers membres de l’escorte personnelle de Ling se ruèrent sur lui comme un seul homme. Ne pouvant pallier à un tel assaut, Maggie se recroquevilla sur lui même, se concentra et déclencha un déluge de rayons dorés qui touchaient les parois des murs de manière aléatoire, anéantissant un à un les membres de la troupe.

Etrangement, un bouclier s’était formé autour de Mina, à la grande surprise de Maggie, la sachant inconsciente. L’heure n’était cependant pas aux interrogations mais aux règlements de compte. Il tentait de contrôler ses pouvoirs surnaturels qui lui étaient encore inconnus...

Quand le déluge doré se calma enfin, il vit les membres de l’unité d’élite haletant sur le sol, tremblant de douleur. En revanche, le plafond, victime de nombreuses attaques brillantes commençait à s’écrouler. Maggie s’empressa de détacher Mina et la transporta hors de la salle qui s’écroulait inexorablement.
Quand ils sortirent de la cellule, une alarme retentissait dans tous les couloirs. Au même instant, Mina entrouvrit les yeux…

____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:21




« - Mais… Que se passe t-il… bafouilla t-elle faiblement.

- Ne t’inquiète pas Mina. C’est Maggie. C’est fini maintenant. Il faut… Nous devons partir, et vite ! »

L’homme continua sa course effrénée, Mina sur son dos, cherchant désespérément la sortie. S’aventurant au hasard dans les couloirs obscurs, se camouflant dans les coins sombres à la vue d’un des membres de la section, il ne trouvait aucune issue, revenant à de nombreuses reprises sur ses pas. Une alarme résonnait depuis quelques minutes, vrillant les tympans des deux fuyards, tandis que de multiples gyrophares balayaient les couloirs de leur lumière rouge aveuglante.

Cependant, leur échappée ne put rester longtemps inaperçue. Un, puis deux, puis une dizaine d’hommes vêtus d’une combinaison gris foncé et portant un blason orné des lettres S&D entremêlées se ruèrent à leur poursuite. Maggie accéléra le pas tant bien que mal, le poids de Mina, quoique léger, le ralentissant considérablement face aux conditions physiques des membres surentraînés de la section d’élite Seek & Destroy.

Des éclairs émanant des fusils munis de tazer de leurs poursuivants tranchaient l’air, les frôlant à plusieurs reprises sans jamais les atteindre, par miracle. Leurs assaillants allaient les rattraper dans les minutes suivantes, indéniablement. Maggie ne pourrait certainement pas réitérer son exploit précédent, ses forces considérablement amoindries. Il fallait qu’ils sortent vite pour que Maggie puisse créer la faille spatio-temporelle qui les sauverait. Il avait constaté à ses dépens que la base était prévue pour contrer toute tentative de fuite surnaturelle. Et bien qu’il ait détruit dans un premier temps le système de sa cellule, puis celui de la prison de Mina, un groupe électrogène se mettait en place dans les minutes qui suivaient l’incident. Et ses forces n’étaient pas assez importantes pour détruire la totalité des systèmes de la base titanesque.

Et alors que les poursuivants n’étaient plus qu’à une poignée de pas d’eux, la sortie se profila. Ils étaient arrivés dans un garage à vaisseaux, et les portes de sortie titanesques donnaient sur un ravin. La base était en fait construite sur le flanc d’une montagne. Ils n’étaient plus qu’à quelques mètres du saut, les rayons bleuâtres continuant de pleuvoir autour d’eux. Maggie se concentra, préparant le vortex qui l’amènerait sur sa planète d’origine. Au moment où il prenait son élan pour sauter dans le vide, Mina sur ses épaules et au bord de l’inconscience reçut de plein fouet le rayon d’un tazer.

Ils apparurent dans la chambre principale du palais de Maggie. Mina était plongé dans un gouffre sans fond. Maggie tremblait, la quantité d’adrénaline titanesque qui était dans son sang diminuait peu à peu. Il déposa Mina sur le lit à baldaquin, palpant son pouls, il s’aperçut qu’elle nécessitait des soins d’urgence. Il lança des ordres à ses valets, appelant divers médecins renommés. Ces derniers répondirent rapidement à l’appel de détresse lancé par l’Empereur. Ils étudièrent le cas de Mina durant de longues heures avant de prendre Maggie à part dans la pièce voisine.

« - Voyez vous, elle se bat contre la mort depuis deux jours à présent. Ses dernières forces se sont complètement amoindries, suite à l’attaque au tazer qu’elle a subie. Je crains que plus rien ne soit possible pour la sauver… »

À l’écoute de cette terrible phrase, Maggie tressaillit. Il ne pouvait se résoudre à croire que tous ses efforts soient vains. Non, elle ne pouvait pas l’abandonner de la sorte. Maggie se rua dans la pharmacie, et ingurgita la totalité d’une boîte de somnifères surpuissants. Il fallait qu’il dorme.

Quand Maggie se blottit dans les bras de Morphée, il chercha à contacter l’esprit de Mina. Le contact entrepris, elle lui révéla qu’elle n’arrivait plus à lutter, que la mort la guettait et que c’était probablement le destin qui voulait qu’elle meure aujourd’hui. Maggie lui rétorqua qu’il ne croyait pas au destin. C’était à eux de construire leur propre destinée selon lui. Et il avait bien l’intention de le prouver. Dans ce sommeil prétendument réparateur, il transmit un souffle de vitalité à Mina.

Les forces qu’il lui donnait à travers son sommeil firent réagir le cœur de Mina, qui se mit à battre plus rapidement. Son cerveau s’oxygéna de nouveau, rendant les idées divagantes de la jeune femme plus précises.

Quand Maggie se réveilla, il se sentit beaucoup plus faible que d’habitude. Sa première action fut de se diriger vers la chambre où dormait Mina. Se levant faiblement, se dirigeant d’un pas mal assuré, il vit la jeune femme plongée dans un sommeil de plomb. Son cœur battait normalement. Il resta deux heures ainsi, à la regarder dormir. Quand enfin, elle se réveilla, ils se regardèrent de longs instants. Le regard de Mina était rempli de bonté et de reconnaissance, mais également d’une force que Maggie ne parvint pas à identifier.

Leur regard se croisa. Mina avança son visage vers celui de Maggie. Ce dernier se rapprocha et posa un long baiser sur les lèvres roses de la jeune femme blonde. Un flot de sensations indescriptibles s’empara de lui. La joie, l’amour, le contentement…

Au même moment, dans la base de la section d’élite Seek & Destroy, un bras surgit des décombres de la cellule de Mina. Écartant les pans de murs détruits, le visage de Ling emplit de rage émergea des ruines…





____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:21




La commandante fulminait. Tremblante de colère, elle constatait les conséquences de cette échappée. Mina et Maggie avaient disparu au loin, laissant derrière eux une bonne dizaine de victimes ainsi qu’une cellule spécialisée en ruines. Mais outre les pertes matérielles, c’était l’erreur considérable qu’elle avait effectuée qui la rendait folle de rage. Jamais elle n’aurait dû sous estimer l’homme. Sa puissance était bien trop grande, et ses pouvoirs bien trop diversifiés. Elle aurait du se méfier. Mais à présent il est trop tard pour regretter les erreurs du passé...

Maggie se réveilla en sursaut au milieu de la nuit. Il observa les alentours, sur ses gardes, prêt à bondir et à user de ses facultés. Il regarda à ses côtés. Emmitouflés dans les draps, elle dormait paisiblement. Il sentait sa respiration calme et reposée. Elle reprenait ses forces peu à peu. Son état physique et mental avait changé du tout au tout. A présent elle baignait dans la sérénité. Cependant, l’état de Mina ne le préoccupait plus tant que ça. En vérité, il craignait une réaction de leurs ennemis. Il ne voulait pas continuer à fuir, à se cacher, à vivre dans la crainte et l’appréhension. Il savait que tôt ou tard, ils seraient retrouvés et tant que cette menace n’était pas éradiquée, son idylle avec la demoiselle de ses rêves ne serait que compromise.

Il sortit du lit, et écarta les rideaux qui masquaient les fenêtres. S’asseyant sur le chassie, il contempla le ciel étoilé. Les rayons lunaires projetés sur son visage lui donnaient un aspect fantomatique. Ses yeux se concentrèrent sur son reflet. La vitre lui envoyait l’image d’un garçon aux yeux gris vert aux cheveux châtains. Cependant, il ne se reconnaissait pas dans cette image. Ce jeune homme qui était capable d’entrer dans une folie meurtrière pouvait devenir sentimental en un clin d’oeil. Ce comportement lunatique lui faisait un peu peur. Il l’effrayait même. Mais on lui avait toujours dit de faire de ses faiblesses des points forts. Il jeta un regard à la lune, reine de la nuit, impératrice des marées et témoin de ses moments de doute. Cet astre qui lui correspondait tant...

La nuit s’acheva, pour laisser place au soleil levant. Dardant ses rayons ocre dans la chambre, Maggie quitta son lieu de prédilection pour retourner aux côtés de Mina. Fermant discrètement les rideaux pour ne pas réveiller la jeune femme, il attendit patiemment son réveil, appréciant la beauté de son visage dans la pénombre de la chambre.

Quand elle se leva enfin, il lui expliqua brièvement ses craintes et ses doutes, sans trop vouloir rentrer dans les détails afin de ne pas la brusquer. Il avait peur pour elle, et s’il fallait mourir pour la garder saine et sauve, il le ferait. Mina comprit qu’ils n’étaient en sûreté nul part. Après tout, ils étaient sur la même longueur d’onde, et les mots n’étaient pas toujours nécessaire pour faire comprendre quelque chose à l’autre.

Au même instant, au coeur du centre informatique de la base Seek & Destroy, une multitude d’ingénieurs travaillent d’arrache pied pour localiser le couple. Ling supervisait le tout, maugréant. A son goût, les services de localisation n’étaient pas assez rapide...

Maggie se doutait que la première destination choisie pour les retrouver sera chez lui. Il fallait s’installer à un endroit où leurs ennemis n’imagineraient pas les retrouvés. Pour le moment.

Mina rassemblait ses affaires dans la chambre, tandis que Maggie effectuait une reconnaissance de l’univers pour savoir où trouver refuge. Il trouva une planète assez peuplée au milieu de dizaines d’autres. Le meilleur moyen de disparaître était sans conteste se fondre dans la masse.
Un voyant clignota dans le centre informatique. Une cartographie GPS apparut sur le grand écran central. Un cercle rouge apparut ainsi que des coordonnées.

* Il est rentré chez lui... Sais t-il ce qu’il fait ? Ou est il simplement inconscient ? *

« - Allez on y va, s’exclama t’elle »

Les derniers préparatifs étaient effectués, le lieu choisi. Maggie était conscient que fuir sur cette planète n’était qu’un simple sursis. Tôt ou tard, l’affrontement final aura lieu. Le combat terrible qui garantissait l’avenir de sa dulcinée... L’ouverture de la lourde porte de métal du hangar à vaisseaux le sortit de ses sinistres pensées. Alors qu’il entrait, Mina le retint. Elle lui glissa à l’oreille :

« - Je sens une présence... »

Une explosion retentit soudainement, et un déluge de feu se dirigea vers eux à une vitesse vertigineuse. Trop rapidement pour pouvoir l’esquiver...






____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:23


SURRÉALISME
* Les Lois de la Nature *


* RP by B3nito *
* * * Communauté de Sionabel * * *


Les flammes brûlantes se rapprochèrent. Les langues de feu léchaient les parois d’acier et les vaisseaux présents dans le hangar. Lorsque les réservoirs de carburants furent atteints, d’autres explosions retentirent, et de nouvelles flammes se joignirent à l’incendie déjà bien développé. Au moment où Maggie avait ouvert la porte de fer, des décharges avaient éclatées, et le feu dardait sa chaleur d’une manière soutenue sur le jeune couple. Il arrivait à une vitesse vertigineuse, et Maggie n’eut le temps de créer une faille qui les sauverait tout deux. Il ferma les yeux tandis que les langues de feu les engloutirent sans qu’il ne put faire le moindre geste pour éviter ce désastre.

La chaleur le submergea, l’odeur âcre de la fumée dégagée par les objets en tout genre carbonisés autour d’eux emplit ses poumons, le faisant tousser. Pourtant il était encore vivant, bien qu’il sentait la chaleur bien trop élevée autour de lui. Il se risqua à soulever ses paupières, découvrant ses yeux gris-vert. La grande luminosité provoqué par les flammes attaqua ses rétines sauvagement. Instinctivement, il abaissa de nouveau ses paupières, dans un espoir tragique et futile de guérison et d’apaisement instantané.

*Etait il réel ? Et Mina, où était elle ?*


Il se força à combattre la souffrance qui le submergeait et rouvrit les yeux. C’est alors qu’il vit ce qui dépassait toutes ses idées les plus folles. Tout autour de lui, les flammes gisaient. Elles les entouraient, de toute part. Ils étaient dans une prison de feu, mais étrangement, les flammes n’avançaient pas vers eux. Ses yeux se perdirent sur sa compagne. Elle était au centre du déluge de feu, les yeux clos, les poings serrés. Des gouttes de sueur perlaient sur son front pâle. En la voyant dans cette posture, Maggie comprit. Elle usait de son pouvoir afin de les protéger des flammes ardentes. Mais ses forces, récemment refaites, n’étaient pas illimitées. Il se devait d’agir rapidement afin de les sortir de cette cellule enflammée. Il savait comment faire pour s’échapper...

Il se prépara à rejoindre la jeune femme, toujours concentrée. Elle vouait son énergie à retenir les flammes, mais ces dernières progressaient tout de même, arrachant à chaque instant quelques millimètres supplémentaires. Arpentant les quelques mètres le séparant de sa promise, il fut interrompu dans son élan par les flammes. Mina faiblissait, et l’incendie avait réussi à percer une brèche dans le bouclier que la jeune femme avait hérissé. A présent, ils étaient séparés par une muraille brûlante infranchissable.

Il se devait de rejoindre Mina au plus vite. Mais se rendre dans le petit espace entre les flammes s’avéreraient très compliqué. Il risquait de se rendre dans les flammes à la moindre erreur de calcul. Il inspira un long moment, tachant de calmer les pulsations de son coeur qui battait à tout rompre. Il ferma les yeux tandis que la faille commençait doucement à se former. Il se rua à l’intérieur, redoutant une chaleur du diable qui l’accaparerait. Après une curieuse sensation devenue habituelle, il reparut aux côtés de la femme blonde, à seulement quelques centimètres du feu qui continuait de faire des ravages tant qu’il pouvait.

Il sursauta et fit un bond de côté pour se prémunir de l’élément capricieux. Leurs regards se croisèrent l’espace d’un instant. Ils allaient être sauvés, ils pourraient se serrer de nouveau à l’abri de toute menace, l’espace de quelques instants. Cette explosion n’était qu’un léger contre temps à leur sursis. Maggie ferma les yeux, se concentrant pour créer le vortex qui les tireraient d’affaire. Il produisit un effort considérable, mais rien n’y fit. La faille n’apparut pas.

Le regard désespéré de sa promise s’arrêta sur lui. Il fallait trouver une explication. Mieux, une solution. Le pouvoir de Mina vacilla un instant, faisant gagner encore plus de terrain à leur ennemi brûlant. Au même instant, la faille se forma, pour finalement s’abattre sur elle même, pour finalement mourir aussi rapidement qu’elle était apparue. L’esprit vif et affuté du jeune homme comprit alors. Si les deux portes étaient trop proches l’une de l’autre, seul un des deux pouvoirs était actif. Maggie réfléchit aussi vite que la gravité de la situation lui permit. Il n’aurait pas le temps de créer une faille suffisamment grande pour eux deux.

Le temps pressait. Ils ne pourraient pas rester coincé dans le déluge de flamme, dans le tourbillon ardent, dans la prison de feu indéfiniment. Il fallait agir et vite. Ses cheveux volant au vent, la voix de Mina perça les oreilles de Maggie.

- Que fais tu ?

- Je joue du côté des gagnants... Murmura ce dernier

Ses yeux fixèrent l’incendie, luttant contre la vive luminosité. Il avait défié la loi de la nature. Il en payait le prix en subissant la colère des éléments. Pouvait il se montrer plus fort qu’eux ? Pouvait il braver à nouveau les lois les plus élémentaires, les plus logiques, les plus simples, et se livrer dans une course enivrée, dans une fuite sans pareille ? Ses yeux se posèrent sur le visage humide de sa dulcinée. Elle faiblissait. Ce n’était plus une question de minutes... Il fallait agir. Il se devait d’agir.

Il se saisit de la main moite de Mina. Fermant les yeux, il sentit le pouvoir affluer dans ses veines, la puissance se mêler à l'adrénaline qui peu à peu le submerger. Il ressentit chaque pulsation de son coeur, il perçut chaque battement de celui de Mina. Son esprit était connecté au sien, ils ne formaient plus qu’un. Il trouva également au plus profond de son âme la puissance qu’était la sienne, qu’elle utilisait afin de les maintenir en vie. Mais cette force était presque épuisée. Leur destin dépendait de lui. Il chercha au plus profond de lui même la force nécessaire pour braver les lois que la nature leur avait imposées, qui étaient présentes en chacun d’eux, qu’il percevait dans cet état de symbiose dans lequel ils étaient plongés.

Les sourcils froncés, sa puissance incroyable affluant en lui, sa détermination prenant le dessus sur sa raison, la faille se forma, s’agrandissant pour prendre une taille suffisante pour eux deux. Les flammes prenaient de plus en plus de terrain. Ils plongèrent comme un seul homme, face à leur destin, qu’ils savaient liés... À tout jamais...


A suivre


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:23



SURRÉALISME
* Nouvelle Traque *


De la fumée âcre et noire s’élevait des ruines fumantes. Des morceaux de toiture, de vaisseaux en miettes et d’infrastructure en tout genre s’étalaient sur le sol fumant. Le goût des relents de vapeur entartraient les poumons dans une vive douleur que les sbires de Ling dissimulaient à leur impitoyable chef. Cette dernière avait un sourire aux lèvres, soulevant des décombres à la recherche des corps calcinés des deux jeunes Portes qui lui causaient du tort depuis quelques temps. Une lueur farouche brillait dans ses yeux, preuve de son déterminisme inconditionnel et de sa volonté de se venger de l’affront subi quelques jours plus tôt. Cependant, après de longues minutes passées à errer dans les restes des bâtiments, elle dut se rendre à l’évidence… Ils avaient survécu au piège qu’avait habilement dressé les hommes de la Seek & Destroy…

Tremblante de rage et de fureur, elle poussa un cri qui vrilla les tympans de ses acolytes.

- Retrouvez les ! Vociféra t-elle

Comme un seul homme, les sbires retournèrent à leurs vaisseaux en marge du hangar, et se dirigèrent à vive allure vers le QG Seek and Destroy de la planète bleue où vivait Maggie. Les instruments dernier cri permettraient sûrement de retrouver les dernières activités surnaturelles dans les environs et avec de la chance ils pourront trouver la destination que le couple qui leur causait tant de problèmes avaient choisi…

***

La rue était noire de monde. Les rires allaient bon train, les cris fusaient de partout, la bonne humeur se perdait jusqu’aux confins de la ville. Cependant, deux personnes ne se mêlaient pas à l’allégresse générale. C’était un couple, on le remarquait à leurs gestes intimes et le fait qu’ils marchent main dans la main. Mais sur leur visage, on lisait une anxiété et une fatigue sans nom. Mina regardait Maggie avec intérêt. Des cernes sombres creusaient son visage, et une barbe de trois jours lui conférait un air rapiécé. Quant à elle, ses cheveux ébouriffés et des cernes à l’identique indiquaient la difficulté de l’épreuve qu’ils vivaient.

S’engouffrant dans une ruelle à l’aspect crasseux, les deux jeunes gens entrèrent dans une porte de la même couleur que le mur. Il fallait vraiment connaître l’endroit pour déceler une ouverture, notamment avec le manque de luminosité. Maggie s’assura de verrouiller les multiples verrous qui encadraient le panneau de bois, une sécurité bien futile par rapport à la puissance des forces qui étaient à leurs trousses.

La bicoque de bois était peu meublé. Un lit double, une table, deux chaises et une étagère constituaient le seul mobilier. Mais ils n’avaient pas prévus de rester longtemps. Ils alimentaient l’espoir insignifiant que la section Seek and Destroy les oublie, ou du moins abandonne la traque. Une envie évidente et un rêve bien trop surréaliste pour qu’il puisse un jour se réaliser.

S’asseyant l’un en face de l’autre, ils se regardèrent longuement, chacun guettant avec attention le moindre bruit, le moindre mouvement suspect. Ils vivaient dans la peur depuis trop longtemps maintenant, et une décision se devait d’être prise.

Serrant les mains de sa promise, Maggie attendit quelques instants, cherchant des mots suffisamment doux pour ne pas heurter la sensibilité de la belle femme blonde.

- Ça ne peut plus durer ainsi, tu le sais… commença l’homme, choisissant minutieusement ses paroles. Je pense qu’il faut agir rapidement, éradiquer cette menace qui plane sans cesse sur nous. Il est mieux, je crois, que tu retournes là bas… C’est moi qu’ils veulent plus que tout, je ne pense pas qu’il ne t’assaille. Comprends bien, je ne quitte pas… Tu as toujours la plus grande place dans mon coeur sache le…

- Je suppose que c’est le mieux… se résigna t-elle. Mais sache que je… que je t’aime...

Il l’enlaça tendrement dans ses bras, fermant les yeux, se permettant de rêver et de s’imaginer construire leur vie à deux, bâtir leur maison, non pas sur du sable, qui représentait le simple bonheur éphémère, mais sur du roc, la valeur sûre, les joies simples. Ils avaient beau tous deux être pourvus de dons extraordinaires, ils désiraient être heureux simplement. Ils n’avaient rien demander, mais ne pouvaient pas remettre en cause leurs facultés. Après tout, sans elles, ils ne se seraient jamais rencontrer...

Après quelques minutes passées dans les bras l’un de l’autre, Maggie se leva, la détermination peignant son visage mal rasé. Créant les fameuses portes qu’il maitrisait si bien, il invita sa compagne à y plonger, choisissant avec précision la destination. Dans un endroit où elle s’y trouverait un moment en sécurité. Mina s’y engouffra, non sans embrasser une dernière fois Maggie. Elle avait peur que ce dernier baiser serait leur dernier…

Quand elle eut plongé, Maggie prépara ses dernières affaires. Le vent s’était levé, frais, frappant le visage de ses courant glacés, sans retenue, dans le seul désir de faire mal, comme pour se montrer en signe avant coureur de la douleur qui frapperait prochainement l’homme…


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
B3nito
Rêveur
Rêveur
avatar

Messages : 1543
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 23
Localisation : Dans le bleu de l'absinthe

MessageSujet: Re: Surréalisme   Lun 27 Juin 2011 - 9:24



SURRÉALISME
* L'extase de la Mort *


Maggie frémit. L’heure du dernier affrontement avait sonnée. Devant lui s’étalait le QG principal de la section Seek & Destroy qui les traquait, lui et sa dulcinée - Mina - afin de les éradiquer. Les sbires surentraînés qui la composait avait pour ordre de la abattre. Le motif ? Mina et Maggie étaient des portes de pensées, qui pouvaient communiquer à travers les rêves. Ce phénomène incluait nombres de dons qui en faisaient de grandes menaces. Après avoir été séquestré une première fois dans le QG qui lui faisait face, le couple avait réussi à s’échapper. Suite à un attentat dans lequel ils faillirent périr, Maggie avait pris la décision d’affronter la terrible commandante aux yeux bridés, Ling. Après un dernier baiser, Mina était partie se réfugier tandis que Maggie était parti affronter seul son destin...

Maggie fit un pas, le visage grave et résolu. Dans sa tête se bousculaient les images de sa rencontre avec Mina, de leurs aventures, de leur idylle bouleversée. Il se devait de la protéger. Quoi qu’il arrive, ils vivraient heureux pour toujours. Ce moment n’était peut-être pas pour tout de suite. Mais il surviendrait, quoi qu’il arrive. Un bruit l’interpella, le faisant sortir de ses pensées. Il leva un regard empli de détermination. Face à lui, des centaines d’hommes le regardaient, vêtus de la traditionnelle tenue de la section qu’ils servaient aveuglément, les mains chargées des armes dernier cri.

Il frissonna. Il voulait tenter une approche subtile et discrète. La phase d’introduction était ratée. Il prit son courage à deux mains, et avança plus encore vers la porte principale. Des centaines d’yeux étaient braqués sur lui, et pourtant personne ne tentait quoi que ce soit. La peur se lisait dans leur regard. Un effroi indescriptible, qui les empêchait de prendre l’initiative sur le tir. Maggie profita de ce sursis pour s’avancer plus encore. À présent, il franchissait la double porte de métal, les mains moites et le coeur battant à tout rompre.

Son instinct le guidait, il savait où il allait. Il percevait, fébrile, la peur des hommes qui le voyaient passer, mais qui n’osaient rien envers lui. Ils s'aplatissaient contre les murs pour le laisser passer, craignant une réaction névrosée de sa part. De son côté, la commande Ling le regardait progressait jusqu’à elle, son visage peint d’un sourire feint ayant pour but de cacher sa peur à ses hommes qui l’entouraient, sur le qui-vive.

- Envoyez une vingtaine d’hommes, ordonna t-elle d’une voix dure. Et pas de quartiers.

Rapidement ses ordres furent exécutés. Une escadrille fut dépêchée, progressant dans le même couloir que Maggie. Au moment où ils se rencontrèrent, Maggie leva une main entourée d’une aura bleue, et projeta la vive lumière sur eux. Expulsés contre les murs dans un même ensemble, ils atterrirent mollement sur le sol dur, assommés, des éclairs bleus parcourant leur corps inanimé.

À la sinistre vue des sbires déchus, leurs compagnons firent leur maximum pour éviter de croiser le chemin d’un Maggie déterminé. Il sentait la confrontation avec la cruelle commandante s’approcher. Il rassembla ses forces, évacuant les pensées néfastes qui occultaient son esprit, et se prépara à atteindre la pièce centrale où l’attendait un véritable armada.

Sidérée par l’esprit de réaction de son vis-à-vis, Ling avait convoqué ses meilleurs sbires pour préparer la rencontre avec Maggie. Ils étaient des centaines à attendre, sur le qui-vive, l’homme si puissant. Après des secondes haletantes à patienter, ils entendirent des pas lancinant se rapprocher. Comme un seul homme, ils armèrent leurs armes, attendant l’instant où la poignée s’abaisserait...

Le grincement du métal s’affaissant fit sursauter le comité d’accueil. La porte s’ouvrit dans un chuintement. Après un léger instant dans le silence le plus complet, l’enfer déferla. Le bruit des tirs couvrit les cris. Maggie apparaissait à divers endroits, il bougeait à une vitesse vertigineuse, usant de ses pouvoirs immenses pour surgir et mettre hors d’était de nuire ses assaillants. Au bout de quelques minutes de capharnaüm où l’issue du combat n’était pas soupçonnable, les bruits s'atténuèrent pour finalement cesser. Une épaisse nappe de fumée avait pris possession des lieux, et quand celle ci se dissipa après une interminable attente, seul Maggie et Ling subsistaient.

Les deux individus se toisèrent, leur regard plein de défi et de rancoeur. Autour d’eux, dans un paysage macabre, gisaient les corps des sbires de la section Seek & Destroy. Tout cela n’avais plus d’importance à présent pour Maggie. Seul le souci d’épargner la vie de Mina l’occupait. Après quelques instants de combat où les regards meurtriers s’opposèrent, Maggie fit un pas vers la commande. Un mélange de peur et de hargne apparut sur ses traits. D’une voix claire qui se voulait autoritaire, il imposa :

- Nous ne sommes plus que nous deux. Personne d’autre ne viendra. Écoutez-moi. Cet affrontement doit cesser. Nous ne voulons pas de la guerre que vous nous imposez. Je ne veux pas tuer toutes ces personnes. Il est temps de réfléchir à...

Elle l’interrompit en se saisissant d’un pistolet, long et effilé. Elle le braqua sur lui, sa respiration haletante et son front empli de sueur montrant son désarmement.

- Vous avez peur. Vous avez peur de la mort, vous avez peur de voir tous vos désirs bâtis sur le plaisir éphémère s’effondrer. Mais dites moi... Avez-vous simplement aimé quelqu’un de manière surréaliste ? Avez-vous déjà aimé quelqu’un de surréaliste... ?

- Tais toi ! explosa t-elle, folle de rage.

- Vous voulez notre mort car vous êtes jalouse. Mais la mort n’est pas une fin...

- Ferme la ! l’interrompit-elle d’une voix emplie de haine.

- Vous prétextez l’arrivée des créatures surnaturelles capables de vous vaincre par notre biais. Mais ce n’est que balivernes. Vous vous servez de légendes pour mener à bien votre génocide. Vous êtes jalouse de notre don, car il est donné seulement aux âmes qui le méritent, et qui méritent de vivre ensemble...

Ne pouvant retenir plus longtemps sa colère, Ling déferla une volée de balles aux éclats dorés. Maggie ne chercha pas à les éviter. Il subit les impacts, sans un cri. Son sang se vidait sur le sol, devenu vermeil. Les yeux clos, il sourit, laissant la mort l’envelopper de sa douce chaleur, accueillante et plaisante. Les ténèbres disparurent, remplacés par une vive lumière blanche...

***

Epilogue
Mina se réveilla paisiblement. Le soleil était presque arrivé au zénith. Elle sortit de son lit, le visage grave et inexpressif. Une de ses plus proche servante - et confidente - s’approcha, et lui murmura :

-Comment allez vous madame ? Je sais bien que c’est tôt, cela ne fait que deux jours qu’il est parti mais...

- Ne vous en faites pas pour moi. Je vais très bien, répondit-elle, accompagnant sa phrase d’un sourire enjoliveur.

- Vraiment, mais, ne pleurez-vous pas votre compagnon défunt ? Il aurait pu s’en sortir, je ne comprends pas pourquoi il n’a pas...

- Vous savez, Maggie n’aime pas tuer. En se sacrifiant, il nous a tous sauvés. Ling était jalouse de ne pas avoir reçu le don. Il a laissé son ordre élitiste fragmenté de toute part, et une commandante pleine de remords et d’interrogations.

- Mais comment savez-vous tout cela ?

Elle hésita quelques instants, et lui répondit dans un sourire plein de vie :

- C’est surréaliste...


____________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Surréalisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Surréalisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surréalisme belge
» [ Cadidature ] de Lidéalisme [Refusé]
» [cartoon] Réalisme
» A Week in Hell : la carte au service du réalisme
» Sujet divisé : poste secrétaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté de RPistes :: LA CITADELLE NOIRE :: La Bibliothèque Rouge :: Across the Universe of B3nito-
Sauter vers: